Entretien – France culture, 6 septembre 2017

738_musulmans-opprimes.jpg

Rohingyas, Ouïghours… : la carte des musulmans persécutés dans le monde

Nicolas Kazarian voit dans cette oppression des musulmans dans le monde le recoupement de deux phénomènes : “D’une part, l’oppression des minorités musulmanes relève d’une instrumentalisation de la question minoritaire en général. Les minorités sont des leviers géopolitiques qui permettent la déstabilisation des états, la création de boucs émissaires, la formation de relais d’influence. Aussi, je crois que ce phénomène d’oppression n’est pas propre à l’islam, mais au statut minoritaire des communautés musulmanes. La seconde chose, l’oppression des minorités musulmanes participent aussi d’une tendance plus large que l’on caractérise aujourd’hui d’islamophobie“.

Lire l’intégralité de l’article.