Entretien 20 minutes – 17 mars 2016

Paris: Samedi, l’église orthodoxe que veut tant Poutine, se coiffe de son dôme

Jouerait-on donc, au cœur de la capitale, à celui qui a la plus grosse chapelle en plein Paris ? Nicolas Kazarian, chercheur à l’Iris, spécialiste du monde orthodoxe, ne va pas jusque-là. « Mais, ce qui est certain, c’est que ce nouvel édifice va poser l’église russe comme un acteur majeur dans le paysage orthodoxe français (500.000 fidèles environ) mais devrait aussi contribuer à son rayonnement plus largement en occident. C’est un moyen de promouvoir le soft power russe. »

Lire l’intégralité de l’article.