L’Église orthodoxe : entre équation géopolitique et concile

L’Église orthodoxe est une réalité géopolitique complexe qui ne constitue pas un bloc parfaitement homogène. Bien au contraire, la montée en puissance des irrédentismes tout au long du 19e siècle a créé les conditions d’une fragmentation territoriale qui s’est prolongée tout au long du 20e siècle. Une série d’événements historiques ont donc contribué au rétrécissement territorial des communautés orthodoxes, conduisant ses populations locales à chercher refuge en Occident et redessinant en conséquence la carte de l’orthodoxie mondiale…

Lire la suite.

(Observatoire géopolitique du religieux, IRIS, janvier 2016)

Advertisements