Entretien avec Anastasia Colosimo

“Le blasphème est par principe un crime sans victime” , Observatoire géopolitique du religieux, IRIS, janvier 2016.

Pour lire l’entretien.

Advertisements